Thérapie individuelle

Un traitement bien fondé scientifiquement pour les patients nécessitant une psychothérapie intensive en clinique, requiert un concept holistique. Différentes approches psychothérapeutiques telles que la psychothérapie cognitive-comportementale, la thérapie psychodynamique et la thérapie verbale, sont choisies en fonction des besoins individuels du patient. Outre la médication, différentes thérapies individuelles ou en groupe sont appliquées, de même que, suivant les symptômes, la thérapie corporelle ou l’art-thérapie, des techniques de relaxation et des exercices de gestion du stress (p. ex. biofeedback, relaxation progressive selon Jacobson, yoga, qi gong, tai-chi – cf. illustration 8 au chapitre sur les techniques de relaxation). Il va de soi qu’un problème individuel ne peut être résolu que dans le cadre d’un plan global de traitement et ensemble avec le patient.

Biofeedback
Les nombreuses interactions entre le psychisme et le corps sont aujourd’hui de plus en plus étudiées. Le biofeedback montre parfaitement la relation complexe entretenue par le corps et le psychisme: chaque humeur, chaque pensée, chaque contact humain et chaque action engendre dans notre corps une réaction des cellules nerveuses et ainsi une modification des énergies. Beaucoup de patients ressentent très vivement ces réactions végétatives (par exemple les battements du cœur/le pouls, la respiration, la résistance de la peau), pour d’autres au contraire ces sensations ont disparu. Le biofeedback permet de mettre en évidence et de vivre ces réactions. Une aide thérapeutique aide dès lors à reconnaître ces réactions corporelles, à les comprendre, à les harmoniser et à les influencer positivement. Le biofeedback apprend à minimiser les tensions aussi bien corporelles que psychiques (stress) et favorise un état plus calme et plus équilibré.

Relaxation musculaire progressive selon Jacobson
Les exercices de relaxation sont tout particulièrement appropriés pour les personnes sous tension permanente. Le Docteur E. Jacobson observa en 1928 que les tensions au niveau de la musculature étaient très souvent liées à des inquiétudes, des peurs et à une tension psychique. L’interaction entre la sensibilité psychique et la tension ou relaxation musculaire peut donc être exploitée à titre thérapeutique. La relaxation musculaire progressive selon Jacobson est l’une des méthodes les plus réputées en la matière. Elle facile à apprendre et à pratiquer au quotidien. Différents muscles du corps sont tout d’abord volontairement contractés (pendant 5 à10 secondes) puis de nouveau relâchés (pendant 20 à 30 secondes). L’attention porte alors tout particulièrement sur la différence entre tension et relaxation. Un entraînement régulier permet d’atteindre de plus en plus rapidement un état de relaxation agréable. La relaxation ressentie est alors communiquée aux centres de régulation des hormones de stress et aide à calmer le système devenu hyperactif.

Le plan des thérapies et les différents éléments qui le composent sont propres à chaque individu. Il doit être élaboré avec la participation du patient et sans cesse adapté à ses besoins.