Quand l’anxiété devient-elle maladive?

Comment se développent les troubles anxieux?

Les causes exactes des troubles anxieux ne sont pas connues. Un trouble anxieux est toujours la conséquence de plusieurs facteurs. Les troubles anxieux survenant plus fréquemment au sein d’une même famille indiquent qu’il existe un facteur génétique favorisant l’apparition de troubles anxieux.

Outre ces facteurs héréditaires, il existe encore d’autres facteurs de prédisposition:

  • Évènements traumatisants dans l’enfance ou à l’âge adulte
  • Manque d’aptitudes sociales (incapacité à s’imposer)
  • Problème soudain ou persistant comme, par ex., troubles relationnels, perte (séparation, divorce, décès), stress sur le lieu de travail, mobbing
  • Style de vie malsain (sédentarité, manque de sommeil, alcool, tabac, drogues)

Le cercle vicieux de l’anxiété


L’anxiété devient un problème presque insoluble lorsque la personne concernée tombe dans un cercle vicieux d’anxiété d’anticipation, lorsqu’elle observe anxieusement ses symptômes physiques, et développe d’autres symptômes d’anxiété et des craintes exagérées (sensation de catastrophe).

Exemple:
Une personne se trouve à la caisse d’un grand magasin. Soudain, elle ressent une légère sensation de vertige. Puisqu’elle n’a aucune explication à ce phénomène, elle s’observe avec anxiété et constate qu’elle a de fortes palpitations. Comme elle perçoit encore de légères nausées, elle développe une peur panique. Elle craint de s’évanouir et pense: «Il faut que je sorte d’ici rapidement!», mais ce n’est pas aussi simple, d’autant plus que les autres pourraient remarquer que quelque chose ne «tourne pas rond» chez elle. La simple pensée que quelque chose d’épouvantable pourrait arriver renforce son anxiété. Ses symptômes physiques s’aggravent encore. Elle commence à transpirer et a la sensation que le sol se dérobe sous ses pieds. Elle croit devenir folle, perd son self-contrôle ou s’imagine qu’elle va mourir. Après avoir quitté le centre d’achats, son anxiété disparaît. Elle ne comprend pas ce qui s’est passé. Son médecin lui fait subir un examen approfondi et constate que tout va bien sur le plan physique. Lors de sa prochaine visite au grand magasin, elle se sent mal déjà en s’approchant de la caisse. Lorsque c’est son tour, le cercle vicieux de l’anxiété se déclenche. Avec le temps, la seule image du grand magasin suscite en elle une réaction d’anxiété. Elle évite alors les grands magasins et ne va plus que dans les petits magasins, lorsqu’il y a peu de clients. Mais bientôt, son anxiété apparaît même dans les petits magasins, au point qu’elle évite même d’y faire ses achats. Son anxiété s’étend toujours plus.

Cette observation montre clairement l’importance tant de l’anxiété d’anticipation (peur de l’anxiété) que du comportement d’évitement dans le développement et le maintien des troubles anxieux.