L’évitement favorise l’anxiété

L’anxiété entraîne souvent un comportement d’évitement.

Lorsqu’on a peur de traverser un tunnel, on est prêt à faire de grands détours; si l’on a peur de parler en public, on en vient à refuser toute promotion professionnelle, etc.

Éviter l’objet redouté ou les situations engendrant de l’anxiété n’est qu’une solution illusoire. Certes, l’évitement entraîne le soulagement désiré, mais empêche de résoudre le problème.
L’évitement exclut toute possibilité d’apprendre que l’anxiété peut être surmontée.