Troubles obsessionnels-compulsifs

Le trouble obsessionnel-compulsif est caractérisé par des pensées obsessionnelles et des actions obsessionnelles.

Lors de troubles obsessionnels-compulsifs, la personne concernée présente une ou plusieurs pensées obsessionnelles et/ou des compulsions répétitives. Les pensées obsessionnelles peuvent se manifester par la crainte qu’il pourrait arriver quelque chose à soi-même ou à un proche.

Les compulsions ont souvent un contenu agressif, par ex. de nuire à quelqu’un ou le blesser, se jeter ou jeter une autre personne sous une voiture, tomber d’une tour ou dire des choses obscènes. Ces compulsions agressives ne se réalisent pratiquement jamais, mais la personne en souffre de manière indescriptible.

Les actes compulsifs sont des comportements stéréotypés (schématiques) qui se répètent, il s’agit parfois de rituels de rangement. Bien que la personne concernée sache que les contenus des pensées obsessionnelles, les impulsions et les actions obsessionnelles n’ont aucun sens et qu’ils envahissent sa pensée et ses actions de manière infondée, elle ne peut les maîtriser ni les supprimer.

Si le patient ne passe pas à l’acte suite à ses compulsions, une anxiété insurmontable peut s’instaurer. De nombreuses personnes connaissent de légers phénomènes obsessionnels-compulsifs (se répéter sans cesse certaines mélodies, rythmes ou suites de mots, compter les marches d’escaliers, utiliser une formule magique avant certaines activités, se soumettre à des rituels obsessionnels lors des repas, en fumant une cigarette ou au coucher) sans pour autant que celles-ci soient pathologiques. De légères compulsions sont souvent bien intégrées dans la vie quotidienne, ne sont pas gênantes et peuvent être bien contrôlées.

Le facteur pathologique n’est pas le contenu de l’obsession, mais son caractère dominant. Les actes compulsifs peuvent prendre des heures et rendre impossible toute vie normale, par ex. en cas de lavage permanent des mains, après chaque contact avec d’autres personnes ou objets, en cas de contrôles obsessionnels, de respect obsessionnel du rangement.

Sans traitement, un trouble obsessionnel-compulsif peut entraîner incapacité de travail, isolement social, dépression, et souvent dépendance à l’alcool ou difficultés financières.