Thérapie comportementale

Un principe fondamental de la thérapie comportementale repose sur l’hypothèse que tout comportement (même un «comportement inadéquat» ou «erroné») a été appris, et peut donc être à nouveau modifié par de nouveaux processus d’apprentissage.

Au début du traitement, il convient d’analyser la fréquence, la durée et l’intensité des symptômes anxieux et leurs facteurs déclenchants. Une place particulière dans cette analyse est dévolue au comportement actuel et aux facteurs environnementaux.

La thérapie comportementale cognitive s’est avérée être la méthode la plus efficace. Elle attribue aux processus motivationnels et cognitifs (pensées, sentiments, attitudes) une importance fondamentale.

La thérapie cognitive comportementale (TCC) inclut quatre aspects principaux:

  • L’information permet d’éliminer les faux préjugés sur l’anxiété.
  • La restructuration cognitive à l’aide d’exercices mentaux permet de combattre l’anxiété. La personne concernée peut aborder la situation anxiogène de manière plus réaliste.
  • Au cours d’exercices d’exposition, le patient est confronté de manière progressive à la situation engendrant l’anxiété. Il apprend à supporter l’anxiété et constate qu’elle peut disparaître après un certain temps sans qu’aucune catastrophe n’arrive.
  • Le principe du traitement consiste non seulement à réduire l’anxiété, mais aussi à transmettre des stratégies visant à combattre l’anxiété.

La personne concernée apprend à gérer son anxiété, même sans thérapeute. Pour cela, on utilise par ex. des techniques de respiration, de relaxation musculaire et des exercices de perception.

Dans le cas normal, la thérapie comportementale est brève et ciblée. Il n’est pas rare que la thérapie dure plus longtemps, en particulier lors de situations complexes et d’une maladie qui dure (par ex. troubles obsessionnels-compulsifs, lors de la présence concomitante de différents troubles).

Le patient peut participer activement au traitement par des «exercices à domicile» entre chaque séance thérapeutique. Ces «exercices à domicile» nécessitent un peu de courage au début.

Vous trouverez de plus amples informations sur la thérapie comportementale dans la brochure.